GÉNOCIDE DES ARMÉNIENS

GUY DUCOLONÉ


 

 

 

 

 

 

 

 

 

En France, le terme de GÉNOCIDE ARMÉNIEN a eu "droit de cité" par une loi publiée le 30 janvier 2001, 36 ans après l'Uruguay, premier pays dans le monde à reconnaître officiellement le génocide arménien, le 20 avril 1965.

1965, cette même année, au mois d'avril, Guy Ducoloné (1920-2008), député communiste des Hauts-de-Seine (1964-1988) est le premier homme politique à porter la question du génocide des Arméniens au Parlement français. Inlassablement il réitére sa question au Gouvernement, le 24 Avril des années suivantes

Dès lors, des Parlementaires de tous les groupes œuvrèrent pour faire aboutir ce texte. 
Témoignage sur la reconnaissance du génocide par A. Govciyan

Nous lirons dans la lettre manuscrite ci-dessous, le témoignage du regretté Guy Ducoloné sur le rôle important de Michel Kachkachian, dans sa prise de conscience du problème arménien.

L'hommage rendu à Guy Ducolonné par le CCAF.

À propos de Michel Kachkachian


 

 

Je peux témoigner à qui le souhaiterait que c'est Michel Kachkachian qui était aux commandes avec le PCF comme les syndicats CGT et FO.

Tous les responsables politiques et même ceux qui l'ont connu pendant la guerre (Hélène Luc notamment) me parlaient de lui comme étant un véritable militant et citoyen.

Alexis Govciyan

Haut de page

Mme Marie-George BUFFET
Secrétaire Nationale du Parti
Communiste Français
Place du Colonel Fabien
75019 PARIS

Paris, le 29 août 2008

Madame la Ministre,

J’ai appris avec beaucoup de tristesse, le décès de Monsieur Guy DUCOLONE, ancien député des Hauts de Seine, Vice-président de l’Assemblée Nationale, résistant déporté.

Connaissant votre attachement et votre amitié pour cet homme politique de grande valeur, au nom des organisations arméniennes de France et en mon nom personnel, je tiens à vous présenter, et à travers vous, à l’ensemble du Conseil National, des militants et sympathisants du Parti Communiste Français, mes très sincères condoléances et à vous assurer de notre profonde sympathie.

Au-delà de son action politique et sociale exemplaire, qu’il a toujours abordée avec humanisme et tolérance, chacun des Français d’origine arménienne et leurs très nombreux amis se souviendront avec émotion de l’engagement de Monsieur DUCOLONE, depuis les années soixante, pour la défense de la cause arménienne et pour le développement des relations entre la France et l’Arménie. Sa présence constante à nos côtés, ses relations personnelles et privilégiées avec le Mouvement des Arméniens de France pour le Progrès, présidé par Monsieur Michel KACHKACHIAN sont en ces moments de deuil, à rappeler avec respect et reconnaissance pour sa mémoire.

M. Guy DUCOLONE était un homme exceptionnel et il nous manquera cruellement.

Je vous serais reconnaissant de bien vouloir transmettre nos condoléances à sa famille, ses amis et à tous ceux qui l’appréciaient et vous prie de croire, Madame la Secrétaire Nationale, à l’assurance de mes sentiments les plus cordiaux.

Alexis GOVCIYAN
Président

Haut de page